Aquarellistes d'Asie
Chine, Indonésie et bien d'autres encore

La rose est l'une des fleurs les plus difficiles à imaginer. La Fe peint les roses propres et faciles, ces structures complexes ont rendu les pétales si doux et légers. La technique de l'aquarelle, qui appartient à l'artiste, ravit et attire.

 

Fiche


style


Nature morte (fleurs)



lien Web


La Fe a étudié l’art pendant huit ans, dont trois ans à l’école des Beaux-Arts et puis cinq années à l’université Silpakorn, la faculté d’art la plus réputée de la Thaïlande. Bien que formé à l’art conceptuel, il pratique l’aquarelle avec bonheur depuis vingt ans. En 2014, il a organisé la World Watercolor Exhibition Thaïland.


Le nom et le type de fleur ne sont pas quelque chose qui m’importe. Ce qui est important, en revanche, c’est que je sois capable de voir la beauté dans ce que je peins. Il n’y a pas ainsi d’essences de fleurs qui ne se prêtent pas à leur peinture. Pour moi, elles ont toutes leur propre beauté, tout dépend de la façon dont je souhaite les peindre. Je peux peindre des fleurs quelle que soit la nature de mon sujet : modèle vivant ou photographie, peu importe. C’est parce qu’en fait je suis capable de déceler la beauté dans ce que je vois – et aussi parce que je peins d’après modèle vivant depuis huit ans. J’ai par exemple un potager ainsi qu’un jardin de fleurs que je cultive depuis que j’ai onze ans. J’adore faire pousser des choses.

AdA 25La Fe