Aquarellistes du vieux continent
De l'Europe à la Russie

Désireuse de retranscrire dans ses grands corps prostrés, tendus, ramassés ou en contre plongée les infinies variations de lumière et de tonalités des carnations, elle a intégré l’aquarelle à sa palette de techniques : pierre noire, fusain, pastel, huile, acrylique. Elle a également trouvé dans sa rapidité d’exécution une urgence qui sied à son tempérament et la fébrilité qui anime son crayon sur la feuille.

 

Atanas Matsoureff est un aquarelliste réaliste, mais travaille également dans la stylistique et le réalisme magique. Né en 1975 à Bansko, diplômé d'une école secondaire avec un profil de sculpteur sur bois, il est l'un des plus grands talents de l'aquarelle au monde, peut-être parce qu'il n'a aucune formation universitaire. Ses œuvres sont présentes dans tous les catalogues d'aquarelles modernes. Lauréat de prestigieux prix en Bulgarie et à l'étranger, sa biographie créative est riche et variée.

 

Natif de Grenoble, Marc Folly se forme à l’École des arts appliqués de Lyon. Il adopte rapidement l’aquarelle et s’y consacre, développant un style associant un dessin figuratif à des teintes intenses et des valeurs finement travaillées. L’artiste lyonnais expose aujourd’hui dans de nombreux pays, dont la Chine, Taïwan et les États-Unis (2017).

 

Cette artiste russe a comme sujet de prédilection les fleurs, qu’elle représente avec une douceur et une poésie bâties sur un dessin rigoureux. Sur la plupart de ses natures mortes elle ajoute un insecte ou un petit animal.

 

Il poste les étapes de ses tableaux sur Facebook et Instagram, créant le buzz avec des centaines de millers de vues. Thierry Duval a une peinture réaliste, mais une humeur romantique pour une peinture reprenant l'académisme des grands maîtres. Il travaille en atelier d'après photo pour des peintures qui lui demandent un mois de travail. La lumière est son fil conducteur, la douceur du petit matin sur le quai des Orfèvres, celle – violente – des contre-jours et débuts d’après-midi. Il a peint en particulier Venise et bien sûr Paris.

 

Des paysages fantastiques, annonciateurs d'un univers que nous découvrons à chaque tableau. Jef pratique différents médias, huile et aquarelle, pour traduire un monde délicat et monstrueux.